Hélène Le Cam chez Arte Diem Morlaix

par Yannick Roualec.

Il y a 5 ans j’ai accueilli Hélène Le Cam au magasin pour son stage de 3ème.

Au lieu de faire des paquets cadeaux et des tâches habituelles pour ce type de stage, j’ai demandé à Hélène de faire un témoignage avec des croquis de ce qui se passait en magasin.
Il en est ressorti de très jolis dessins de meubles, d’objets et de l’équipe.
Depuis, je suis son travail et ce qu’elle réalise entre autre pour le projet du Scew et pour le théâtre de l’Entresort.

Pendant le confinement j’ai découvert le travail qu’elle effectuait avec l’atelier de Joann Sfar aux Beaux Arts de Paris et ses dessins post confinement.
C’est cette série que nous avons décidé de présenter ici.

Hélène Le Cam

Morlaix/Paris – Etudiante aux Beaux Arts de Paris

Série de dessin – Moments

Depuis que je suis toute petite, je représente des scènes que j’ai vécues.

Avant, marqueur d’événements que je gardais dans un cahier avec quelques phrases – ballade à vélo en famille, vacances, sortie au cirque, naissance de poussins ou de lapereaux…- maintenant, comme réceptacle de moments plus que d’événements.

De mémoire, je dessine la scène d’un point de vue extérieur.

Le dessin est alors une construction mentale à la croisée de la réalité – un lieu, une saison, un vêtement, une situation – et de mon souvenir certainement modifié par mon état d’esprit ou un sentiment particulier.

Ces dessins retranscrivent la sensation d’un moment. La sensation d’une ombre, de la matière d’un certain vêtement mais aussi simplement d’une herbe, d’un arbre, des mouvements de ses branches.

Je ne cherche pas l’exactitude d’un élément mais l’exactitude de l’impression que j’en ai.

Découvrez les autres artistes de l’exposition Oh les filles !

Laisser un commentaire